Catégories

objets connectés


objets connectés

L’Internet des objets est l’un de ces termes sur toutes les lèvres. Si nous l’appelons IoT, il peut sembler trop technologique et éloigné de notre monde. Cependant, ils ne sont rien de plus que des choses avec l’accès à Internet. Il en sera de même du boom des objets connectés dans les années à venir.

LES OBJETS CONNECTÉS, EN CHIFFRES

L’année dernière, près de 6,4 milliards d’objets connectés se sont vendus dans le monde. Cette année, le cabinet de conseil Gartner estime que 8,4 milliards seront atteints. En 2020, qui approche à grands pas, même si l’avenir s’annonce prometteur, 20,4 milliards. Et moins de 10% sont des smartphones.

De l’Internet des objets à l’Internet des nanochoses

Parce que les objets connectés peuvent être n’importe quoi, ce ne sont pas seulement des téléviseurs intelligents ou des voitures autonomes. L’Internet des objets peut aussi être présent dans nos ampoules, nos vêtements, nos équipements sportifs et même nos pots. Les objets connectés sont là pour tous les goûts.

Même si l’IoT semble parfois destiné aux grandes industries, c’est précisément le consommateur final qui achètera le plus d’objets avec une connexion Internet. Selon Gartner, sur plus de 20 milliards d’objets connectés en 2020, près de 13 milliards seront la propriété d’utilisateurs à usage privé.

LE RÉSEAU MOBILE, TESTÉ

L’augmentation du nombre d’objets connectés à l’Internet va également se traduire par une augmentation de la demande du réseau. Selon les estimations d’Orange, 118 millions de connexions haut débit mobiles seront atteintes sur les cinq principaux marchés européens (Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie et Espagne). En 2016, il y en avait un peu plus de 48 millions.

Ainsi, les réseaux actuels ne semblent pas être en mesure de répondre aux besoins de milliards d’objets en consommant des données mobiles. C’est là qu’intervient la technologie 5G, qui devrait être commercialisée en 2020. La nouvelle technologie entraînera un profond changement dans les communications mobiles, créant un réseau omniprésent, rapide, sûr et fiable.

Toute cette demande croissante va également générer un volume d’affaires important. Selon la société de conseil IDC, l’Internet des objets va déplacer plus de 7.000 millions de dollars en 2020. Mais revenons aux choses, que pouvons-nous attendre des objets connectés ?

LA TROISIÈME RÉVOLUTION NUMÉRIQUE

D’abord les télécommunications, puis l’Internet, et maintenant nous nous préparons à un nouveau monde de communication entre les machines et les humains. L’Internet des objets a été baptisé la troisième révolution numérique et c’est dans ces domaines qu’il prend déjà forme.

Une maison intelligente

D’un point de vue particulier, les applications de l’IoT à la maison impliqueront une multitude d’objets connectés. Qu’il s’agisse d’ampoules qui régulent l’éclairage (et économisent sur la facture), de systèmes de chauffage intelligents, de réfrigérateurs qui font l’achat, d’herbe arrosée seule ou de centres de divertissement qui apprennent de nos goûts, presque tout objet dans notre maison est susceptible de se connecter à Internet.

Santé, surveillée

Tant au niveau industriel (hôpitaux et centres médicaux) qu’au niveau privé (vêtements et équipements sportifs), il existe de plus en plus d’objets connectés qui contrôlent en détail notre santé et notre bien-être.

Villes intelligentes

Un autre mot à la mode. Les villes intelligentes prennent déjà forme sous nos yeux, même s’il reste encore beaucoup à faire. Les objets reliés entre eux, tels que les feux de signalisation, les caméras, les transports publics ou toutes sortes de capteurs, génèrent une grande quantité de données sur la circulation, la consommation d’énergie ou les habitudes des citoyens. L’objectif ultime est de les analyser et de gagner en efficacité au quotidien.

Véhicules connectés

Nous n’aurons pas à attendre qu’il n’y ait plus que des voitures sans chauffeur dans nos rues. Les véhicules connectés sont également une réalité et prennent du poids dans l’écosystème Internet des objets. Aujourd’hui, différents capteurs accumulent (et communiquent) des données sur le comportement du conducteur, la consommation d’énergie ou l’état des éléments critiques pour la sécurité tels que les roues ou les freins.

À l’avenir, l’IoT permettra aux voitures de communiquer directement entre elles et avec d’autres objets sur la route. Ainsi, l’Internet des objets sera la clé lorsque ce sont les machines et l’intelligence artificielle qui se feront sentir derrière le volant. Pour l’instant, nous pouvons commencer par un pot de fleurs qui contrôle l’humidité de la plante. Mais les possibilités d’objets connectés dans le futur semblent infinies.

objets connectés
5 (100%) 1 vote[s]